Marieka.p peintre abstrait poète

Marieka.p peintre abstrait poète

Cet homme-là

 

Cet homme-là,

 

Je le revois encore, comme hier

Avec son sac en bandoulière

Quand il partait de bons matins

Pour aller gagner son pain

A cent lieux de sa maison

Sous le ciel des moissons,

Il partait le cœur léger

On aurait dit un jeune premier,

Mais quand l’hiver le surprenait

Avec son ciel bien imparfait

On distinguait dans ses yeux clairs

Le courage d’un mercenaire,

Pour endurer ce froid glacial

Avant de sortir du bercail

Telle une momie avant l’tombeau

Il se couvrait de vieux lambeaux,

Sur son cheval rouge d’acier

On aurait cru un chevalier

Ses mains crispées au fond d’ses gants

Il avait l’âme d’un géant

Seul face au temps sans bouclier

Bravant le vent et ses alliés

Pour la bouche de sa progéniture

Il supportait cette froidure,

J’ai gardée en ma mémoire

Son courage et son regard

Car, cet homme-là, c’était mon père

Et croyez-moi j’en étais fier.



04/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi